Mareva CREMER, Thérapeute, Ancienne élève à l’Ecole Rudolf Steiner, Sorgues – APAPS

J’ai eu la chance de faire la quasi-totalité de ma scolarité dans des écoles Steiner : le primaire à Alès et le collège/lycée à Avignon, avant de passer le bac dans un lycée de l’éducation nationale. Plus de dix ans après ma dernière année, je mesure encore à quel point cette scolarité a été profondément nourrissante pour l’enfant et l’adolescente que j’étais, combien elle m’a permis de me connaître, de développer des capacités multiples ainsi que la confiance en moi.

J’ai une gratitude immense envers mes parents qui ont suivi leur intuition, envers les enseignants dévoués qui nous ont initiés à leurs passions avec tant d’écoute et de bienveillance, et envers cette pédagogie que je trouve d’une profonde sagesse. Au sortir de cette scolarité, non seulement mes aptitudes étaient supérieures à la moyenne de ma classe de baccalauréat, mais surtout je me sentais forte et pleine d’enthousiasme pour me révéler dans la vie, en continuant d’apprendre ce qui me plaisait pour me mettre au service d’un monde plus conscient et bienveillant. À mes yeux, les écoles Steiner sont une richesse inestimable dans une société qui souffre de manque d’épanouissement individuel, de violences sociales et d’immaturité sur les plans économique, environnemental et éducatif.

Merci à toutes les personnes qui permettent que de tels lieux d’apprentissages existent !