Chetana RUBIN, Mère au foyer, Ancienne élève à l’Ecole Rudolf Steiner, Sorgues – APAPS

J’ai commencé à l’école Steiner de Lachaux dans la Drôme, une toute petite école dans la montagne. Ma mère a décidé que je pourrais aller plus loin dans l’école Steiner, elle m’a mise à l’école de Sorgues, plus grande, donc plus de classes. J’ai eu la chance d’apprendre des tas de choses dans la bienveillance : apprendre à compter ou à écrire, mais aussi apprendre les langues, très jeune ; j’ai eu la chance d’apprendre à tricoter, mais aussi travailler le bois et la pâte (en faisant le pain).

Ce qui m’est le plus resté, c’est qu’on chantait beaucoup et j’adorais ça. Voilà pour ma part mon petit témoignage. À savoir que l’école pour moi étant très compliquée (dans l’éducation nationale, étant dyslexique, l’apprentissage était difficile). Dans cette école, les choses étant amenées différemment sous forme de jeux ou bien de chansons, j’arrivais mieux à assimiler ce qu’on m’apprenait. Une grande valeur humaine de la part de nos professeurs, pour une fois je n’étais pas nulle ! Et ça valait tout l’or du monde.