Adèle LONCELLE, Étudiante, Ancienne élève à l’Ecole Steiner-Waldorf, Verrières le Buisson – APAPS

J’étais en décrochage scolaire quand je suis arrivée en classe de 11è à l’école Steiner de Verrières-le-Buisson. C’est cette école et la bienveillance des professeurs et des élèves qui m’ont permis de me raccrocher à ma scolarité, de raccrocher les wagons, de continuer mes études générales, voire mes études tout court. Si j’ai eu du mal à y entrer, n’ayant pas l’habitude de la bienveillance, inexistante dans les écoles publiques, j’ai eu beaucoup de mal à en sortir. Je pense toujours avec une douce nostalgie à mes “années Steiner”. Je n’en ai passé que deux, mais elles m’ont remis sur pieds et permis d’aller de l’avant, alors que très clairement je ne pensais pas pouvoir passer l’année.

Littéralement, l’école Steiner a été pour moi une bouée de sauvetage lancée dans l’océan malveillant qu’est l’école publique. Si j’ai eu du mal à m’en saisir, c’est que je ne savais pas qu’elle existait. Maintenant que je le sais, je n’hésite plus jamais à la lancer à d’autres qui en ont besoin, et ferai le maximum pour que mes enfants puissent s’en saisir également.