Stéphane MOROSINI, Chef d’entreprise fabrication aéronautique, Ancien élève à l’Ecole Perceval, Chatou – APAPS

Tout d’abord, je tiens à dire que globalement je suis d’accord avec ce qu’a écrit Nicolas Tavernier, ce qui évitera de repartir sur ce qu’il a déjà expliqué ; donc je vais en rester à mon expérience avec l’école Rudolf Steiner, qui a été trouvée par mes parents car je posais un gros problème par rapport au système de la formation conventionnelle, puisque en fin de compte, étant gravement dyslexique, pas adapté à leur système, ils ont commencé à expliquer à mes parents que éventuellement j’étais un petit peu attardé ; donc mes parents ont cherché une solution : j’ai fini à l’école Steiner, qui globalement m’a vraiment convenu et je tiens à dire que mes parents n’étaient pas les seuls à chercher une solution pour des enfants en difficulté, ce qui pénalise largement les statistiques de réussite de base de l’école Steiner.

Il serait plus simple de n’accepter que des enfants qui pourraient être des futurs potentiels champions de la scolarité et ils auraient bien sûr des statistiques plus merveilleuses, mais moi d’autre part ça m’a permis de suivre une formation, d’avoir des valeurs, d’avoir des amis que j’ai toujours aujourd’hui, d’avoir un savoir-être, de savoir comment me nourrir, savoir comment respecter la terre, me protéger ou être protégé quelque part des excès de la société de consommation et que rien n’était impossible dans le respect.

Donc tout doucement je suis allé vers un métier atypique qui était ma passion ; j’ai beaucoup travaillé mais j’ai fait toute ma vie ce que j’avais envie de faire dans un certain plaisir et avec beaucoup d’aventures dans le cadre de mes amis de Perceval. Globalement tout le monde s’est très bien débrouillé dans le respect de beaucoup de choses. Si l’école Steiner est une secte, je pense que c’est pas mal et je n’estime pas du tout être sorti d’une secte ; on a par contre été instruit, on nous a appris à réfléchir, on nous a inculqué des valeurs qui à l’époque pouvaient paraître légères, mais au vu de ce qui se passe aujourd’hui sur la planète, sont largement appréciables dans le cadre du respect de notre planète où on part à une catastrophe… Tout ça c’est en plus le bonus et le bienfait de l’école Steiner.

Donc j’estime avoir eu beaucoup de chance que mes parents aient trouvé cette école, beaucoup de chance que l’école accepte un élève peu prometteur. Voilà, ce témoignage est sincère et du fond du cœur et je tiens à redire ici que l’école Steiner n’est en aucun cas une secte sinon moi je suis le pape !