Ayfer YILDIRIM, Éducatrice/thérapeute familiale, Parent d’élève à l’Ecole Michaël, Strasbourg – ANPAPS

J’ai fait le choix de scolariser mes deux enfants dans une école Steiner car mon fils a été sujet à de mauvais traitements (humiliations, réprimandes hurlées à quelques centimètres de son visage) de la part de ses deux enseignantes les deux premières années en école maternelle ! En plus de cette pédagogie par l’humiliation, étaient demandées des tâches inadaptées aux capacités d’un enfant de cet âge de 4-5 ans (comme de devoir reproduire le dessin du système respiratoire sous prétexte que l’enseignant travaillait sur l’élément “air”), ce qui était source de stress supplémentaire et mettait mon fils dans une situation d’échec. Il commençait à perdre confiance en lui, il commençait aussi à être sujet à des réveils précoces (vers 5h au lieu de 7h habituellement…) tellement il angoissait d’aller à l’école. Il était souvent malade… C’est pourquoi, pour limiter les dégâts, j’ai choisi de le mettre au jardin d’enfants Steiner et comme il s’épanouissait dans ce cadre j’ai décidé de poursuivre son inscription à l’école et aussi d’y inscrire sa sœur dès ses 3 ans pour lui éviter de développer une phobie scolaire comme son frère.

Alors les personnes qui critiquent ces écoles ont-elles mieux à proposer ? Car nous n’avons eu que de mauvaises expériences à l’Éducation nationale ! Nous sommes de confession musulmane, et depuis les sept années que nous fréquentons l’école je rencontre des familles de divers horizons religieux (ou non croyants), ethnique et social, et la motivation commune ayant poussé ces parents à faire le choix de l’école Steiner, c’est de permettre à leur enfant de faire leurs apprentissages dans un milieu respectueux de leur personne, et même si pour cela il doivent faire des sacrifices financiers et de temps pour pallier les manques de reconnaissance et d’aide de l’État !

Je n’ai à aucun moment ni constaté sur mes enfants, ni entendu un parent dire qu’il avait l’impression que son enfant vivait un endoctrinement ! Si apprendre à un enfant à respecter ses propres besoins, à respecter ses pairs et son environnement (nature) est un endoctrinement, alors oui, il y a endoctrinement dans les écoles Steiner ! Le slogan “l’école qui fait aimer l’école” est tout à fait adapté pour les écoles Steiner, non seulement mon fils aime maintenant aller à l’école mais il guérit des blessures que ces deux années d’école maternelle lui ont laissées et dont il relate encore maintenant l’atrocité… Personnellement je n’ai pas trouvé mieux que l’école Steiner, et je remercie tous ces professeurs qui acceptent de travailler pour le SMIC par conviction, et qui aident nos enfants à cultiver ce qu’ils ont de mieux en eux tout en leur apprenant que la collaboration vaut bien mieux que la compétition. Alors j’en conviens, c’est à contre-courant des “valeurs” de la société de compétition dans laquelle nous vivons actuellement et dans laquelle la fin justifie les moyens, comme essayer de discréditer et de salir, juste par vengeance personnelle ou juste par bêtise…