Sandra MICHAUD, Aide soignante, Ancienne élève à l’Ecole Rudolf Steiner, Sorgues – APAPS

Avant d’être scolarisée à l’école Steiner j’avais la phobie de l’école : la simple idée de m’y rendre me rendait malade à en vomir. La pédagogie Steiner m’a permis de retrouver l’envie d’apprendre, de prendre confiance en moi, car je ne subissais pas la pression et, malgré ma dyslexie et dysorthographie, les professeurs ne m’ont pas mise à l’écart au fond de la classe, contrairement aux professeurs des écoles d’enseignement traditionnel.

J’ai pu apprendre à mon rythme. Étant une enfant réservée, j’ai appris à m’exprimer par d’autres moyens (le chant, le dessin, la poésie, etc.) et à ne pas avoir peur d’aller vers les autres. Aujourd’hui je me remémore encore de très beaux souvenirs et chantonne encore certains airs que l’on chantait et jamais je n’oublierai la maîtresse qui m’a fait aimer l’école et qui a permis à l’adulte que je suis aujourd’hui de ne pas avoir peur d’être différente, de ne pas me sentir inférieure malgré ma dyslexie et dysorthographie.