François BEL, Ostéopathe, Ancien élève et Parent à l’Ecole Perceval, Chatou – APAPS

J’ai aujourd’hui 54 ans, je suis ostéopathe et père de deux enfants. Lorsque j’étais adolescent, j’étais un peu perdu à l’école communale, j’ai donc découvert les collèges Steiner ; en sixième je suis allé à la Mhotte à Saint-Menoux (Allier), puis pour le lycée à l’école Perceval de Chatou, où j’ai passé mon bac. D’ailleurs si j’ai réussi à passer mon bac, c’est grâce aux professeurs de l’école qui m’ont fait confiance et qui m’ont donné cette chance que je n’aurais certainement pas eue si j’étais resté dans le système classique. Cette école m’a donné la passion d’apprendre et de m’intéresser à tout ce qui m’entoure. Après, j’ai pu suivre des études supérieures dans une école d’ostéopathie où je me suis épanoui. Je suis aujourd’hui établi en cabinet mais j’enseigne aussi régulièrement dans des écoles d’ostéopathie. Et lorsqu’il m’arrive parfois de rencontrer de jeunes étudiants qui sont des anciens élèves des écoles Steiner, je m’étonne toujours de leur maturité et de leur envie d’apprendre. Par la suite, j’ai mis mes deux enfants à l’école Steiner de Chatou. L’un est aujourd’hui Compagnon du devoir charpentier : il s’épanouit avec grand plaisir. Je soutiens donc la cause des écoles Steiner, et trouve cela déplorable que l’on attaque ce type de pédagogie.